Transport sanitaire

Rapport charges et produits 2020: quelles orientations pour le transport ?

L’Assurance Maladie présente chaque année, dans son rapport charges et produits, un ensemble de propositions destinées à atteindre l’équilibre financier ainsi que des réflexions visant à “améliorer la qualité et l’efficience des soins, et à optimiser les dépenses de santé.” 33 propositions sont détaillées dans le document, couvrant l’ensemble du périmètre d’intervention de la l’Assurance Maladie. 

 

Dans le cadre de la réforme des transports sanitaires, nous nous sommes particulièrement intéressés à la proposition 7: “Mettre en place des éléments de cadrage des plateformes de gestion des transports”. Les établissements mettent en place de nouveaux circuits pour moderniser et optimiser la gestion de cette activité, en lien avec les transporteurs. On vous explique tout dans cet article !

 

Garantir la bonne application du tour de rôle

Les nouvelles plateformes émanant de transporteurs ne garantissent pas systématiquement le tour de rôle. Ce principe de libre concurrence permet une distribution homogène et équitable sur le territoire.  L’ensemble des acteurs sont ainsi sollicités. La prise en charge du patient dans les délais impartis dépend directement de la bonne application de cette règle d’attribution. 

 

Développer le transport partagé

Un transport assis, qu’il soit effectué en VSL ou taxi conventionné, peut légalement transporter jusqu’à 3 patients simultanément. Dans ce cadre, la facture du transport bénéficie d’un abattement de 15 ou 33% sur le tarif de chaque course. 

En partageant 10% des transports assis grâce aux plateformes, 45 millions d’économies peuvent être réalisés. 

 

Rappeler les règles de prescription

Les transports en ambulance coûtent en moyenne 3 à 4 fois plus chers qu’un transport assis. Ces derniers ne doivent être prescrits uniquement si l’état du patient nécessite d’effectuer le trajet en position allongée. Cependant, l’Assurance Maladie estime que 10% des transport en ambulance peuvent être substitués vers du transport assis en VSL ou taxi conventionné, pour 50 millions d’économies. En ce sens, il convient de sensibiliser les prescripteurs sur les modalités et tarifs applicables pour les 2 types de transport. 

 

Plus impliquer les taxis conventionnés

Au même titre que les VSL, les taxis conventionnés sont habilités à effectuer du transport sanitaire en position assise, ainsi que les TPMR. Ces petites sociétés indépendantes ne sont souvent pas intégrées dans les appels d’offres, faute de regroupement. Elles font pourtant partie intégrante de l’offre de transport sanitaire et permettent d’apporter plus de flexibilité dans la répartition des courses. La nouvelle convention type vise à encadrer les nouveaux tarifs et favoriser le TPMR face à l’ambulance, pour une économie de 45 millions d’euros. 

 

Retrouvez le rapport complet sur le site de l’Assurance Maladie.

 

Ambuliz est une plateforme de régulation du transport sanitaire déployée dans près de 40 établissements privés et publics depuis 2018. Nous innovons pour simplifier les flux logistiques et le parcours du patient dans l’établissement. 

 

Parlons en -> louis@ambuliz.com – 06 14 72 81 42

Rédigé par Louis Escoffier
Ambulance