Soin à domicile après hospitalisation

Organiser son retour à domicile après une hospitalisation

Lorsque nous sommes hospitalisés en ambulatoire ou pendant plusieurs jours, il nous est souvent demandé la veille ou le jour de notre départ « Êtes-vous accompagné pour rentrer chez vous ? Savez-vous comment rentrer chez vous ? Avez-vous une infirmière pour vos soins à domicile ? »

Mal informé ou n’ayant pas anticipé ces sujets, nous sommes plutôt concentrés sur les informations médicales reçues par le médecin que par le mode de transport que nous allons prendre pour rentrer chez nous, ou l’organisation des soins à domicile.

Or, cette étape est clé pour certains patients qui, par leur pathologie ou leur état de santé à cet instant précis, nécessitent un accompagnement adapté pour leur retour à domicile.

 

La sortie d’hospitalisation du patient

En 2017, plus de 12,7 millions de patients ont été hospitalisés par an partout en France : presque 1 personne sur 5 ! [1] La majorité est hospitalisé dans des établissements de Médecine, Chirurgie et Obstétrique (maternité).

Une simple endoscopie de contrôle jusqu’à une opération orthopédique en passant par les infarctus du myocarde et les séances de chimiothérapies, autant de motifs d’hospitalisation qui nécessitent un accompagnement à la sortie.

Or, le taux de ré hospitalisation issue d’une gestion inadéquate de la continuité des soins par les établissements de santé, notamment en sortie d’hospitalisation (programmation de la sortie, délivrance des informations et éducation du patient et suivi du patient à son domicile) est de 12% ! [2]

Le parcours hôpital – ville n’est pas si fluide que l’on pourrait croire et les patients se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes en sortie d’hospitalisation.

Les raisons soulevées ? Le manque d’effectif à l’hôpital : l’infirmier du service, la cadre de santé ou même l’assistante sociale n’ont pas toujours le temps nécessaire pour organiser les retours à domicile des patients. Ainsi, souvent ce sont les proches aidants qui s’en chargent.

La veille ou le jour de la sortie, le médecin vous indique toutes les informations nécessaires à votre retour à domicile ainsi que les ordonnances essentielles pour le suivi des soins :

  • Prescription des soins à domicile avec la mention « à faire à domicile par un infirmier » ou « un kinésithérapeute »
  • Prescription des médicaments au besoin
  • Prescription du matériel
  • Lettre pour le médecin traitant
  • Et lettre d’information qui indique quand reprendre un rendez-vous à l’hôpital.

Attention ! Le médecin ne prescrit pas automatiquement un transport pour votre retour à domicile.

Il faut que vous soyez dans une situation de mobilité réduite, de fatigue importante ou que vous habitiez loin pour que le médecin vous prescrive un bon de transport.

En effet, il faut savoir que les médecins ne prescrivent pas des transports à tous les patients !

Trop sollicités les transports sanitaires coûtent cher à la sécurité sociale. La consommation de transports représente 2,4% de la consommation totale de soins et de biens médicaux [3]

Ainsi, pour accompagner l’efficience des coûts de santé, les médecins sont amenés à prescrire avec parcimonie des transports conventionnés.
Or, comme évoqué, dans certains cas, le transport est inévitable !

 

Qu’est-ce qu’un transport sanitaire ?

L’ambulance et le VSL sont deux modes de transports sanitaires ayant pour but d’effectuer des déplacements d’ordre médical. [4] Ils sont principalement définis par la convention nationale qui lie chaque entreprise avec l’assurance maladie, le VSL doit :

  • Être désinfecté
  • Prendre en charge le patient au lieu où il se trouve
  • Transporter le patient au lieu de destination

La différence est que dans l’ambulance le patient peut être en position semi-allongée ou allongée, tandis que dans les autres types de VSL il est assis.

Dans les ambulances il n’est pas autorisé de transporter plusieurs patients à la fois, sauf une mère et son nouveau-né. Deux personnes qualifiées doivent être présentes dans le VSL : une chargée de veiller sur le patient durant le transport, et l’autre qui s’occupe de conduire le véhicule.

Un VSL peut transporter trois personnes au maximum en position assise, ce qui le différencie d’un taxi conventionné c’est qu’il puisse faire l’objet d’une aide administrative et d’un accompagnement à la marche par exemple. Cependant le VSL requiert un respect strict des règles d’hygiènes et doit être équipé du matériel nécessaire de secourisme, mais il exclut le brancardage et le portage du patient.

 

Une fois au domicile, comment organiser mes soins ?

Au-delà des transports, le patient arrivé à son domicile a besoin d’autres éléments essentiels à son bon rétablissement. Notamment pour effectuer des soins à domicile post chirurgie ou un suivi à domicile de sa maladie chronique (diabète, cancer, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque…).

Il a besoin pour ce faire de trouver une réponse rapide et efficace pour qu’il n’y ai pas de rupture dans les soins débutés à l’hôpital.

Pour cela, le patient détient les prescriptions médicales qui vont lui permettre d’identifier ses besoins : soins infirmiers ou de kinésithérapie, ordonnance de médicament à aller chercher à la pharmacie, matériel nécessaire à l’ergonomie du domicile ou à la perte d’autonomie temporaire (fauteuil roulant ou lève malade).

Pour tous ces besoins, la plateforme libheros.fr permet de trouver les bons professionnels et prestataires de soin qui vont se déplacer à domicile et effectuer les soins sur prescription médicale.

Le service est disponible en ligne sur libheros.fr et par téléphone au 0981614550. Les coordinateurs de soins de libheros, formés et dédiés à l’organisation des soins à domicile, seront à votre écoute !

Sources:

[1] https://www.atih.sante.fr/chiffres-cles-de-l-hospitalisation 2017

[2] La ré hospitalisation à 30 jours 2018 https://www.scansante.fr/sites/default/files/content/396/vf_-_rh30_-_2018_03_20.pdf

[3] Ondam et Dépenses de santé 2018 http://www.securitesociale.fr/IMG/pdf/annexe_7_plfss_2018_vdef.pdf

[4] https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22121

 

Rédigé par Louis Escoffier
Ambulance